Accueil Santé Comment soigner un psoriasis sévère ?

Comment soigner un psoriasis sévère ?

Vous souffrez du psoriasis et vous êtes à la recherche d’un traitement pour vous débarrasser de cette infection cutanée ? Il est important de procéder au préalable à un diagnostic médical pour connaître l’ampleur de la maladie. Le traitement à appliquer va dépendre du niveau de gravité de l’infection (bénigne ou sévère).

Il existe un protocole général de soins pour le psoriasis, mais les formes plus sévères nécessitent un traitement complémentaire et un suivi dans un milieu spécialisé. Parcourez cet article pour découvrir les différents médicaments pour soigner une forme sévère de psoriasis.

A voir aussi : Comment bien choisir sa mutuelle santé ?

Traitement du psoriasis sévère par l’acitrétine

Ce médicament est un dérivé de la synthèse de la vitamine A très utilisé pour les formes sévères du psoriasis. Il est commercialisé sous l’étiquette Soriatane et est administré au patient de façon journalière par voie orale. Ce médicament est fortement déconseillé pour les femmes enceintes à cause du risque élevé de malformation du fœtus au cours de la grossesse en cas de prise de ce traitement.

La prescription initiale de ce médicament doit se faire par un dermatologue, mais peut être renouvelée par un médecin au cours de l’année suivant la première prescription faite par le dermatologue. Il est conseillé de toujours réaliser un test de grossesse 3 jours avent le début du traitement et également 2 mois après l’arrêt de la prise du médicament.

A voir aussi : Viens consommer du CBD olio ?

Le médicament est mis à votre disposition une semaine après la prescription, vous devez systématiquement présenter votre carnet au médecin traitant à chaque consultation et aussi au pharmacien avant la délivrance du médicament. Il est formellement interdit de consommer de l’alcool au cours de la période de traitement et même 2 mois après l’arrêt.

Traitement du psoriasis sévère par la molécule de méthotrexate

La molécule de méthotrexate est utilisée pour le traitement des formes sévères de psoriasis (comme le rhumatisme psoriasique) car elle empêche la multiplication des cellules. Le médicament se présente sous forme de comprimés ou d’injections (sous cutanées ou intramusculaire) et doit être pris une fois par semaine.

soigner un psoriasis sévère

Pendant la durée du traitement, le patient doit faire l’objet d’une surveillance régulière des globules blancs ainsi que du bilan hépatique. Dans le cas où vous avez été victime de surdosage (prise de plus de comprimés qu’il n’en fallait), contactez immédiatement votre médecin soignant ou un service d’urgence médical pour assistance.

Traitement du psoriasis sévère par l’apremilast

Il s’agit d’un médicament immunosuppresseur qui est administré par voie orale. Il est très souvent prescrit au malade en cas d’échec, d’intolérance ou encore de contre-indication des autres traitements du psoriasis. Il peut y avoir quelques effets secondaires comme les nausées ou des diarrhées en début de traitement. Dans le cas de la survenue des troubles dépressifs ou de sommeil, n’hésitez pas à en parler à votre médecin.

Traitement du psoriasis sévère grâce à la biothérapie

Le traitement du psoriasis peut être fait par plusieurs types de biothérapie. Ses bio-médicaments encore appelés bio-similaires ne sont prescrits que lorsque les premiers traitements n’ont pas été efficaces (ou daans le cas de contre-indications aux médicaments courants).

Entre autres bio-médicaments, vous avez les anti TNF qui peuvent être administrés par perfusion (infliximab) ou par voie sous-cutanée (étanercept, certolizumab ou adalimumab). Des résultats cliniques ont montré que l’utilisation de ses molécules permet à plus de 75% des patients d’obtenir la rémission de leurs symptômes.

Les patients sous traitement doivent faire l’objet d’une surveillance médicale stricte en raison des effets secondaires et des risques d’infection qui peuvent survenir. Des précautions doivent être prises en amont de l’administration de ces différents médicaments.

Il s’agit de faire subir aux patients une série d’examens pour s’assurer que le patient ne souffre pas d’une tuberculose latente, d’une hépatite B, d’une hépatite C ou de toute autre infection à caractère virale grave comme par exemple le VIH.

En outre, le patient doit être à jour de toutes ses vaccinations avent le démarrage du traitement du psoriasis. Dans tous les cas, toujours se rapprocher de votre médecin pour avoir le diagnostic ainsi que le traitement approprié à votre cas.

ARTICLES LIÉS