Accueil Actu Qui verse le salaire pendant le congé parental ?

Qui verse le salaire pendant le congé parental ?

A découvrir également : Le spa, entre bien-être et beauté

Si vous êtes le père ou la mère heureux d’un nouveau-né ou d’un nouvel enfant que vous prenez chez vous, vous avez droit au congé parental, une mesure inscrite à l’article L 1225-47 du Code du travail.

Pourtant, seulement 1 père sur 100 ayant droit au congé parental décide de bénéficier d’un congé parental , souvent plus en raison d’un manque de connaissances qu’à un véritable choix de leur part.

A voir aussi : Comment demander des plinthes tuiles ?

Bien que son adoption ne soit plus contestée, un certain nombre d’employés se posent donc des questions sur la façon d’obtenir, la durée ou la rémunération.

Ce guide vous résume tout ce que vous devez savoir sur le congé parental.

Table des matières

  • Congé parental (ou congé parental d’études) : définition
  • Qui peut en bénéficier ?
  • Comment faire une demande de congé parental auprès de votre employeur ?
    • Exemple de lettre de demande de congé parental
  • Comment puis-je demander le renouvellement du congé parental ?
    • Exemple de lettre prorogeant le congé parental
  • L’employeur peut-il refuser la demande de congé parental ou son renouvellement ?
  • Quelle est la durée maximale du congé parental ?
  • Quelle rémunération de l’employé pendant la période de congé parental ?
    • Quel montant de la préparation en 2020 ?
    • Quelles conditions pour bénéficier Préparer en 2020 ?
  • L’employé conserve-t-il ses droits sociaux pendant le congé parental ?
  • L’employé peut-il décider d’interrompre ou de modifier le congé parental ?
  • Conclusion

Congé parental (ou congé parental d’études) : définition

Selon l’article L 1225-47 du Code du travail , le congé parental « permet au salarié qui souhaite s’occuper de son enfant de suspendre son contrat de travail ou de réduire les heures de travail (avec un minimum de 16 heures par semaine) » à la naissance ou à l’arrivée d’un enfant (si l’enfant a moins de 16 ans).

Tout salarié doit avoir une durée minimale de service d’un an à la date de naissance de son enfant ou de son adoption.

Le congé parental, comme son nom l’indique, est donc un congé donnant droit à une suspension du contrat de travail ou réduction du nombre d’heures travaillées et ne peut donc prendre aucune autre forme.

Qui peut en bénéficier ?

Tout parent qui souhaite bénéficier d’un congé parental doit avoir au moins un an d’ancienneté dans son entreprise.

Le congé parental peut être pris simultanément par le père et la mère, ou par les deux personnes qui élèveront l’enfant dans le cadre d’une adoption.

Comment faire une demande de congé parental auprès de votre employeur ?

Le congé parental peut être demandé à partir de la fin du congé de maternité ou d’adoption jusqu’au troisième anniversaire de l’enfant. Au-delà de cette limite, certains employeurs peuvent répondre favorablement à une demande de congé parental au cas par cas.

L’employé doit présenter une demande à l’employeur par lettre recommandée avec accusé de réception :

  • dans le mois précédant le début du congé parental si le congé parental commence immédiatement à la fin du congé de maternité
  • dans les deux mois précédant son entrée en vigueur

En cas de prolongation du congé parental, vous devez en informer votre employeur au moins un mois avant la fin initiale du congé.

Une fois la demande acceptée, l’employé se voit offrir deux options :

  1. la suspension de son contrat de travail pendant toute la durée du congé parental
  2. une réorganisation de son temps de travail à temps partiel (l’employé doit travailler au moins 16 heures)

Dans le premier cas, vous choisissez de prendre un congé parental à temps plein, et dans le second cas, un congé parental à temps partiel.

Exemple de lettre de demande de congé parental

Prenons l’exemple d’une personne qui veut prendre un congé parental à temps plein de six mois.

Objet : Demande de congé parental à temps plein

,

Je vous informe de mon intention de prendre un congé parental à temps plein, à compter du 20 juin 2020 pour une période de 6 mois.

S’il vous plaît, acceptez l’expression de mes salutations distinguées.

Prenons maintenant l’exemple d’une personne qui souhaite prendre un congé parental après la fin d’un an de congé de maternité à temps partiel.

Objet : Demande de congé parental à temps partiel

,

Je vous informe de mon intention de prendre un congé parental à temps partiel, à compter du 20 juin 2020 (fin de mon congé de maternité) pour une période d’un an.

Au niveau des heures de travail, je souhaite travailler 16h, avec une ventilation des horaires comme suit : lundi et mercredi de 8h à 17h.

S’il vous plaît, acceptez l’expression de mes salutations distinguées.

Comment puis-je demander le renouvellement du congé parental ?

Si vous souhaitez renouveler votre congé parental, vous devez envoyer une lettre recommandée (avec accusé de réception) d’une demande de prolongation un mois avant la fin de votre congé initial.

Notez que le renouvellement du congé doit être continu : si, par exemple, à la naissance de votre enfant, décidez de prendre un congé d’un an, puis de retourner au travail, alors il n’est plus possible de demander le renouvellement.

Vous pouvez également décider de :

  • prolonger votre congé à temps plein ou à temps partiel
  • ou transformez vos congés à temps plein en congé à temps partiel ou à temps partiel en temps plein.

Exemple de lettre prorogeant le congé parental

Prenons l’exemple d’une personne qui est en congé parental depuis un an et qui souhaite renouveler son congé pour une année supplémentaire. Elle veut aussi transformer ses congés à plein taux en temps partiel.

Objet : Demande de renouvellement du congé parental à temps partiel

,

Je suis actuellement en congé parental du 1er mai 2019 au 1er mai 2020.

Je vous informe dans cette lettre de mon souhait de renouveler ce congé, en vertu de l’article L1225-48 du Code du travail, jusqu’au 1er mai 2021, soit une prolongation d’un an.

J’aimerais aussi passer du congé parental à temps partiel à un congé parental à temps partiel. C’est pourquoi je vous propose de répartir mes heures de travail comme suit : 18 heures par semaine avec des horaires les lundi, mardi et jeudi entre 10h et 16h.

S’il vous plaît, acceptez l’expression de mes salutations distinguées.

L’employeur peut-il refuser la demande de congé parental ou son renouvellement ?

Si le salarié remplit toutes les conditions (au moins un an d’ancienneté dans l’entreprise, respect du délai pour la demande, enfant de moins de 16 ans en cas d’adoption), l’employeur ne peut pas refuser la demande de congé parental.

En ce qui concerne le choix du format du congé parental (congé partiel d’activité ou congé à plein temps), il ne peut refuser l’un ou l’autre. Dans le cas où l’employé souhaite continuer à travailler partiellement, l’employeur peut toutefois décider d’imposer la les nouvelles heures de travail de l’employé sans son consentement. Par conséquent, le refus des horaires proposés par l’employé constituerait une faute grave, à moins que la proposition ne soit incompatible avec des obligations familiales impérieuses. L’employé reste libre de choisir le nombre d’heures de travail en semaine qu’il souhaite travailler (avec un minimum légal de 16 heures par semaine à respecter).

En ce qui concerne la prolongation ou le renouvellement du congé parental (dans les limites des périodes maximales légales), l’employeur ne peut à nouveau opposer son veto.

Quelle est la durée maximale du congé parental ?

La durée maximale du congé parental dépend du nombre d’enfants que l’employé « ramène à la maison » et de l’adoption ou non de l’enfant :

  • Durée maximale dans le cadre d’une naissance
  1. S’il s’agit de la naissance d’un enfant : la durée maximale du congé est d’un an renouvelable deux fois (c’est-à-dire une période maximale de trois ans), au plus tard jour du 3ème anniversaire de l’enfant.
  2. S’il s’agit de la naissance simultanée de deux enfants : la durée maximale du congé est également d’un an, renouvelable deux fois (c’est-à-dire une durée maximale de trois ans), à prendre au plus tard à la date d’entrée des enfants au jardin d’enfants.
  3. S’il s’agit de la naissance simultanée de trois enfants ou plus : la durée maximale du congé est également d’un an renouvelable cinq fois (c’est-à-dire une durée maximale de six ans), à prendre au plus tard le jour du 6e anniversaire des enfants.
  4. En cas de maladie, d’accident ou d’invalidité grave d’un enfant, le congé parental peut être prolongé d’une année supplémentaire.
  • Durée maximale dans le cadre d’une adoption
  1. S’il s’agit d’une adoption simultanée d’un ou de deux enfants de moins de 3 ans : la durée maximale du congé est d’un an, renouvelable deux fois (soit une période maximale de trois ans), à prendre au plus tard 3 ans après l’arrivée des enfants à la maison
  2. S’il s’agit de l’adoption simultanée de trois enfants âgés de plus de 3 ans : la durée maximale du congé est également d’un an renouvelable cinq fois (c’est-à-dire une période maximale de six ans), à prendre au plus tard le jour du 6e anniversaire des enfants.
  3. S’il s’agit de l’adoption simultanée d’un ou de plusieurs enfants de plus de trois ans et de moins de 16 ans : la durée maximale du congé est également d’un an (sans possibilité de renouvellement), à prendre au plus tard un an après l’arrivée du ou des enfants.

Quelle rémunération de l’employé pendant la période de congé parental ?

Tout au long de la période de congé parental, le contrat de travail de l’employé est suspendu, ce qui implique que l’employé ne reçoit pas de salaire si est en congé à plein temps (à l’exception des dispositions conventionnelles plus favorables). S’il travaille à temps partiel, il est alors rémunéré proportionnellement à ses heures de travail.

Par conséquent, quelles sources de revenu pour les personnes en congé à temps plein ou à temps partiel ?

Ces derniers peuvent, sous certaines conditions, bénéficier ou prestations sociales versées par les FAC ou l’ASM en vertu de la Prestation pour soins de la petite enfance (PAEC). Ces indemnités comprennent :

  • le prime de naissance ou adoption ;
  • l’indemnité de base ;
  • Prestation pour éducation partagée pour enfants (Préparer) ;
  • l’ajout du libre choix du mode de garde (CMG).

Parmi ces allocations, la prestation partagée pour l’éducation des enfants (PPrE) est la plus couramment versée.

Quel montant de Préparer en 2020 ?

Les montants versés en faveur de la PrE en 2020 (au 1er avril) sont les suivants :

  • 398,39 EUR pour un congé parental total ;
  • 257,54 EUR pour le congé parental à temps partiel (temps de travail inférieur ou égal à un quart de travail) ;
  • 148,57 euros pour le congé parental à temps partiel compris entre 50% et 80% du temps de travail.

Il est également possible de bénéficier d’une augmentation de la Préparation si vous avez au moins 3 enfants à charge et que vous avez cessé de travailler (congé parental total). Dans ce cas, le montant de l’augmentation Préparer est 651,21 euros par mois.

Pour plus de détails, vous pouvez simuler la quantité de Prepare sur le site Web des FAC.

Quelles conditions pour bénéficier de Préparer en 2020 ?

Pour être admissibles à cette allocation financière versée par les FAC, les parents doivent satisfaire à tous les critères suivants :

  • l’enfant doit être âgé de moins de 3 ans (ou de moins de 20 ans dans le contexte d’une adoption) ;
  • le parent doit être en congé parental complet ou partiel ;
  • le demandeur doit avoir au moins huit quarts de cotisations de vieillesse au cours des deux dernières années s’il s’agit du premier enfant, au cours des quatre dernières années s’il s’agit d’un deuxième enfant ou au cours des cinq dernières années s’il s’agit d’un troisième enfant.

Il est à noter qu’il n’est pas possible d’accumuler la PrE et d’autres pensions ou allocations (telles que l’allocation de chômage, l’allocation journalière de sécurité sociale, etc.). Si vous recevez d’autres sources de revenu, vous ne serez pas admissible à cette allocation.

Consultez notre Guide complet de préparation pour toute information relative à sa durée de paiement ou aux démarches à prendre pour demander le renouvellement.

L’employé conserve-t-il ses droits sociaux pendant le congé parental ?

Quel que soit le type de congé parental choisi par l’employé (congé à temps partiel ou congé à taux plein), l’employé est toujours couvert par son assurance et son assurance mutuelle. Toutes les prestations sociales (primes d’incitation, activités sociales et culturelles de votre comité d’entreprise, autres primes) vous sont dues, ainsi que vos droits au congé payé et à la RTT si vous optez pour un congé parental à temps partiel.

Seul le calcul de votre ancienneté diffère avec une prise de la moitié de la durée de votre congé parental comme base (notez, cependant, que dans certaines entreprises, un contrat de succursale prévoit un calcul de la durée totale).

L’employé peut-il décider d’interrompre ou de modifier le congé parental ?

S’il le souhaite, un salarié peut décider d’interrompre le congé parental à tout moment, en cas d’accord entre le salarié et l’employeur. L’employeur doit s’assurer qu’il est informé un mois avant la date d’interruption souhaitée (si cela est logique et si le désir d’interruption n’est pas lié au décès d’un enfant) en envoyant une interruption demande.

À son retour dans l’entreprise, l’employé doit retourner à son emploi précédent ou similaire avec une rémunération équivalente.

Dans les deux conditions ci-dessous, l’accord préalable de l’employeur n’est pas requis :

  • Décès de l’enfant ;
  • Diminution significative des ressources des ménages, qui ne devrait pas être liée au congé parental.

Conclusion

Le congé parental est un droit fondamental de la société française, qui vous permet d’élever vos enfants tout en conservant votre emploi et en recevant une allocation ou un revenu minimum.

Pour en bénéficier et postuler, assurez-vous d’avoir au moins un an d’ancienneté dans votre entreprise.

Vous cherchez une mission intérimaire ? Inscrivez-vous sur notre site Aujourd’hui, plus de 5000 entreprises recrutent dans les secteurs de la construction, de l’industrie, de la restauration, de la logistique, de la vente et de l’événementiel !

ARTICLES LIÉS