Accueil Actu Contrôler les arrêts maladies de ses employés

Contrôler les arrêts maladies de ses employés

Plusieurs situations relativement exceptionnelles offrent la possibilité aux employés de s’absenter au travail, il peut s’agir d’une maladie, du décès d’un proche, d’une grossesse, etc. A cet effet, chaque motif a un délai spécifique offert pour un congé allant d’un jour jusqu’à 3 mois ou plus. Cependant, certains employés s’adonnent à une forme abusive sur les maladies qui deviennent l’un des motifs les plus complexes à vérifier.

La maladie : une bonne cause pour avoir un congé

Un responsable des ressources humaines doit toujours veiller à la sécurité de ses employés. Même un dommage corporel insignifiant doit être scrupuleusement analysé et examiné par un professionnel spécialisé avant de tendre vers une complication qui peut engager le pronostic vital. C’est pourquoi il est proposé aux employés de se reposer et de se soigner chez eux ou dans des structures parfaitement adaptées, quand ils sont malades, et donc de ne pas venir au travail. Mais, lorsque les choses commencent à devenir faciles chez les employés, ceux-ci ont tendance à s’adonner à un certain abus afin de vaquer à leurs occupations.

Lire également : Tourisme collaboratif : comment voyager différemment ?

Entre abus et affection récurrente, prendre une solution sur mesure

Les arrêts maladies constituent souvent une raison de tension entre les employés et les dirigeants et entraînent généralement des situations conflictuelles pouvant aboutir à un licenciement. Si un employé tombe malade de manière récurrente ou opte pour une forme abusive pour s’absenter, alors les dirigeants doivent mettre en place des stratégies efficaces afin de contrôler l’authenticité et la véracité de leurs informations. Pour cela, le meilleur moyen constitue la contre visite médicale. Celle-ci est assurée par un médecin mandaté par l’entreprise afin de confirmer ou d’infirmer le diagnostic du certificat de repos et de la visite médicale de l’employé. Ce contrôle est effectué chez l’employé à une heure de travail et sans pour autant l’aviser.

Lire également : Qui a la garde du bébé en cas de séparation ?

Un contrôle pointu des congés maladies pour veiller sur les ressources de l’entreprise

Parce qu’une maladie ou un accident coûte beaucoup à l’entreprise et à la Sécurité sociale, celles-ci ont le devoir de vérifier l’authenticité d’un diagnostic proposé par l’employé, via son médecin. Cette situation est relative à l’indemnisation effective que doivent assurer ces deux entités afin de permettre à l’employé de percevoir son salaire comme il se doit. Ainsi, ces dépenses impactent sur les ressources de l’entreprise et celles de la Sécu sociale, surtout s’il s’agit de plusieurs employés. Par conséquent, un contrôle strict et pointu, tel qu’une contre-visite, doit être à l’ordre du jour, lorsqu’on soupçonne une forme abusive de maladie chez un employé.

ARTICLES LIÉS