Accueil Mode C’est quoi une personne androgyne ?

C’est quoi une personne androgyne ?

Androgyne , étymologiquement, signifie homme-femme , un individu ni homme ni femme. Beaux coups, un attitude Les androgynes ne doivent cependant pas être assimilés à l’homosexualité ou aux tendances trans-identitaires : ce sont surtout des individus qui s’épanouissent dans un style qui brise les tabous des genres de vêtements homme/femme et qui ont une image psychologique d’eux-mêmes qui mêle le masculin et le féminin. De plus, au cours des dernières décennies, le terme androgyne s’est étendu à des domaines artistiques tels que la mode, la musique, la littérature,… C’est à partir du 19ème siècle que l’androgynie a été utilisée comme provocation , principalement dans la littérature, avec des romans satanistes et des poèmes noirs. Mais au cours des dernières décennies, le phénomène a pris de l’ampleur, présent dans la musique, le modèle de cinéma…

A voir aussi : Quelle ceinture pour une Robe-pull ?

A découvrir également : Les lunettes sur mesure : une nouvelle tendance

Maintenant, nous allons nous intéresser à l’androgyne du monde de la mode : à partir des années 1970, inspiré par des silhouettes comme celle de David Bowie, modèle de provocation de nombreux jeunes, des créatures masculines et féminines apparaissent sur les podiums. Maquillage, plates-formes et taille incurvée, fascine androgyne : certains sont choqués, d’autres admirant : l’étrange et le décalé ne laissent personne indifférent, ce qui fera que le style androgyne persiste dans les années suivantes au cours de l’ère New-Wave par exemple : rouge à lèvres carmin, teint blafard et cheveux longs, garçons et filles adoptent le même regard, la même attitude, apportant une certaine ambiguïté. Mais c’est encore aujourd’hui que l’androgynie a le plus de succès dans le monde de la mode. Inspirés par des silhouettes comme celle de Brian Molko (Placebo), ni féminines ni masculines, certains designers en font même l’une de leurs marques : on peut citer Jean-Paul Gaultier, créateur de la jupe masculine ou encore Dr Martens portant des mannequins robes de soirée habillées. De plus, Dolce & Gabbana, qui représente néanmoins féminité et élégance avec ses corsets et dentelle, a récemment défilé les femmes aux cheveux courts en derbies et en costume pour hommes. Quand Yves Saint Laurent a fait de l’androgénie sa spécialité : la veste de smoking sur une femme, elle vient de lui.

Et la liste grandit de plus en plus : même la maison représentant l’élégance française par excellence, j’ai nommé Chanel, a adopté le style androgyne lors de son dernier défilé pour l’hiver 2012. En outre, si la garde-robe féminine devient progressivement masculinisée, celle des hommes, est féminisée : en effet la mode de ces messieurs est maintenant en costumes chic et chemises blanches ajustées, pantalons légèrement serrés, cheveux noirs et longs, et même pour certains à se maquiller (Jean-Paul Gaultier a récemment lancé une gamme de maquillage destiné uniquement aux hommes). Maintenant, androgyne n’est plus l’homme/femme provocatrice méconnu de notre passé, mais il est devenu un au contraire un modèle de mode, un style adopté par de plus en plus de gens, prouvant que la mode peut effectivement participer à l’évolution des sociétés et des états d’esprit, comme le pense aussi Yves Saint Laurent : « J’ai participé à la transformation de mon temps. Je l’ai fait avec des vêtements, ce qui est sûrement moins important que la musique, l’architecture, la peinture… mais de toute façon, je le fais. »

ARTICLES LIÉS